Catégories

 

Entreprises agroalimentaires…

êtes-vous le dindon de la farce de votre police d’assurance ?

En agroalimentaire, l’assurance-crédit est un non-négociable. Toutes les entreprises d’envergure souscrivent à des polices d’assurance et espèrent ne jamais devoir faire de réclamation.

Or, la popularité de cet outil ne signifie pas que ces entreprises savent l’utiliser.

Bien souvent, les chefs d’entreprises ou CMO m’avouent se sentir perdus parmi les termes techniques et les contrats de vingt pages… ou n’ont tout simplement pas le temps de s’en préoccuper.

Malheureusement, une virgule mal placée peut complexifier, voire complètement bloquer, une réclamation de plusieurs centaines de milliers de dollars quelque mois plus tard.

Payer pour une assurance qui ne nous couvre pas quand on en a besoin génère beaucoup de frustration et des pertes financières importante.

 

L’histoire de Marc

Marc est le CMO d’une entreprise générant 100M$ de ventes annuellement. Les courriels entrent dans sa boîte de réception à la vitesse de l’éclair et je ne l’ai jamais vu sans son cellulaire à la main.

Pensant bien faire, il avait signé une police d’assurance-crédit directement avec un assureur. Or, il y avait une petite clause de bas de page qui avait  été oubliée.

Quand vint le temps de réclamer 100,000$ quelques mois plus tard, l’assureur lui refusa sa demande, citant ladite clause.

Marc était, malheureusement, le dindon de la farce de sa police d’assurance.

Heureusement, Marc avait ma carte d’affaire dans son tiroir et a décidé de m’appeler pour tenter de renverser la décision. Nous avons réussi à faire approuver la réclamation, mais des délais et du stress superflus auraient été évités s’il avait travaillé avec un courtier dès le départ.

 

Pour éviter de faire chou blanc avec votre assurance

 Travailler directement avec l’assureur ouvre la porte à une multitude d’erreurs pouvant s’avérer très coûteuses.

Plutôt que de signer directement avec l’assureur-crédit, dont le travail est de VENDRE une assurance, vous pouvez consulter un courtier qui vous conseillera sur la meilleure stratégie pour votre entreprise.

En tant que chef d’entreprise ou CMO, vous n’avez probablement pas le temps de ‘faire le marché’ pour obtenir des soumissions de 5 assureurs différents. Ni le temps d’interpréter les différentes soumissions pour comprendre quelle assurance est vraiment la meilleure pour vous (parce qu’évidemment, aucun assureur ne présente l’information de la même façon…)

 

Nous sommes là pour cela!

Qu’il s’agisse de valider les options de police pour trouver la plus avantageuse, négocier les taux, gérer les procédures et la paperasse de l’assurance ou simplement pour répondre à vos questions quand l’alinéa 3b vous laisse perplexe, le courtier est là pour vous guider.

Plutôt que de vous offrir une police d’assurance correspondant à votre situation actuelle, nous évaluerons comment améliorer votre dossier pour vous qualifier pour les produits financiers appropriés.

Votre courtier est votre stratège de crédit… et celui qui s’assurer que vous ne soyez jamais le dindon de la farce de votre police d’assurance !

Et vous, connaissez-vous votre police d’assurance sur le bout de vos doigts ? Si la réponse est non, il est temps d’appeler un courtier ! 

 

Sophie Côté,

Courtier en assurance
de dommages des entreprises

www.scaci.ca sophie.cote@scaci.ca