Tr?id=1869254419828959&ev=pageview&noscript=1

Sophie Côté lance son cabinet dédié à l’assurance comptes clients

Sophie Côté
Sophie Côté
Catégories

Il existe au Québec un cabinet de courtage qui se dédie à l’assurance comptes clients. Il s’agit de celui de Sophie Côté, qui est tombée en amour avec le produit et a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale grâce à cela.

C’est lorsqu’elle travaille comme directrice du crédit pour une entreprise dans le domaine manufacturier que Sophie Côté est tombée en amour avec l’assurance comptes clients. En voyant qu’elle était la seule à comprendre le crédit sur un total de 600 employés, la décision de fonder son propre cabinet en assurance-crédit n’a pas été difficile à prendre pour celle qui dit être née dans l’assurance, son père ayant aussi œuvré dans le domaine.

« En explorant la mécanique du recouvrement, des demandes et négociations de paiements, j’ai réalisé l’impact que perdre de l’argent a pour les entreprises. L’assurance comptes clients assure la pérennité des entreprises québécoises », explique la présidente de Sophie Côté – Assurance-crédit, qui a fêté le premier anniversaire de son cabinet en mars 2017.

Son bagage d’expérience comme directrice du crédit lui a servi à maintes reprises dans son rôle de courtier. « Lors de mon stage chez Lussier Dale Parizeau, j’ai reçu trois réclamations qui au départ n’étaient pas payables. Je les ai rendues payables justement parce que je connais les rouages du crédit. »

Pour elle, la plus grande valeur ajoutée du produit est la possibilité pour un entrepreneur de chiffrer les mauvaises créances dans leurs états financiers. Par ailleurs, la couverture de ces mauvaises créances offre aux chefs d’entreprises une meilleure margination (la marge de manœuvre d’une personne ou d’une entreprise pour obtenir un prêt) auprès de leur banquier, qui est en mesure de prendre en garantie les comptes à recevoir.

Mme Côté relate un cas où un de ses clients n’assurait que les comptes de clients internationaux. Se trouvant dans le besoin de demander un prêt, la courtière lui suggère d’assurer ses ventes au Canada et aux États-Unis également. En établissant une meilleure stratégie d’assurance, son client a donc bénéficié d’une meilleure margination auprès de son banquier, qui lui a accordé le prêt nécessaire.

Si ce ne sont pas tous les assureurs qui offrent l’assurance comptes clients, c’est que ce produit se trouve plutôt dans le domaine financier que celui de l’assurance, estime-t-elle. « L’assurance comptes clients partage beaucoup de similitudes avec le cautionnement. C’est difficile de trouver plusieurs assureurs qui couvrent le crédit, puisque ça ne correspond généralement pas à la structure de l’assurance de biens. »

Dans le futur, Sophie Côté se voit comme la leadeur de l’assurance comptes clients au Québec. « Moins de 25 % des entreprises du Québec travaillent avec ce produit. Il y a donc de la place pour la croissance. Le marché n’est pas saturé. »

C’est parce qu’elle ne se dédie qu’à l’assurance comptes clients que Sophie Côté développe des partenariats avec d’autres entreprises. « J’ai une relation donnant-donnant avec des assureurs et des courtiers. Eux me réfèrent des clients pour couvrir leurs comptes recevables. Je leur envoie des entrepreneurs qui veulent couvrir leurs biens. Je ne veux rien assurer qui brule ou qui explose », conclut-elle en riant.